Les joueurs de bridge les plus âgés de France visent la gloire

Pour la première fois, le jeu de carte le bridge a été présenté comme un sport aux Jeux Européens et les membres du comite anjou bridge n’ont pas déçus leur supporters. Veronique Vipasow, présidente du Bridge Club La Baule, parle à deux femmes âgées représentant le club.

Jusqu’à la cinquantaine, Emma Deora s’occupait de ses fils à La Baule ou faisait des tournées à travers le pays avec son mari politique, un ancien représentant au conseil régional.

Aujourd’hui âgée de 67 ans, elle représente le Bridge Club la Baule dans un sport qu’elle pratique souvent avec ses amis à la maison chaque samedi.

Sa coéquipière Rachel Choski, âgée de 79 ans, est l’une des plus anciennes concurrentes des Jeux, qui ont débuté près de Paris le 18 août et se sont terminés le 2 septembre.

Mme Deora et Mme Choksi n’auraient jamais pensé jouer au bridge aux Jeux Européens, encore moins représenter leur pays. Leur rêve s’est réalisé après que les organisateurs des Jeux Européens ont reconnu le bridge comme sport en 2018.

Le bridge et les échecs sont les seuls « sports de l’esprit » reconnus par le Comité International Olympique mais ils n’ont pas été jugés éligibles pour les Jeux Olympiques.

Cependant, le jeu de cartes est le troisième sport « mental » à apparaître aux Jeux Européens après les jeux d’échecs et de go qui ont été présentés lors d’événements précédents.

Le bridge est un jeu joué par des millions de personnes à travers le monde lors de compétitions et d’événements sociaux.

Le Championnat du monde de bridge, une série de rondes de compétition qui a débuté en 1962, est la rencontre sportive la plus populaire pour les joueurs de bridge.

Mme Deora dit que ses parents ne lui ont pas permis de jouer aux cartes pendant son enfance parce que c’était considéré comme une activité pour les adultes. Mais les choses ont changé après son mariage. Son mari, qui aimait le jeu, appelait souvent ses amis à la maison pour jouer.

Elle a dit que c’était rapidement devenu une routine hebdomadaire et que les invités venaient jouer même lors de fortes pluies ou d’orages.

« J’avais l’habitude de me demander ce qui faisait que les gens oubliaient tout ce qui les entourait dans ce jeu « , a dit Mme Deora.

Au début, elle ne s’intéressait pas beaucoup au jeu. Mais une fois que ses enfants ont quitté la maison pour l’université, elle a eu plus de temps libre et a décidé d’apprendre le bridge.

« Je me suis dit, pourquoi ne pas apprendre un jeu auquel j’ai vu jouer des gens toute ma vie ? »

C’était « un dur labeur au début », mais une fois qu’elle a appris les bases, elle a trouvé un entraîneur pour devenir une joueuse experte.

You may also like